LES BOUVIER-BERNOIS DU HARAS DE LA VERGNE

Classé meilleur élevage Français en :2013,2012, 2011, 2010, 2009,2008,2007,2006... Venez découvrir nos grands évènements dans la rubrique "NEWS"

Veuillez installer Flash et activer Javascript dans votre navigateur.

NOS CONSEILS :

Je voulais que ce chapitre soit le plus complet possible, que mon site ne soit pas qu’un lien commercial pour vendre mes chiots. Ainsi les novices, clients ou non, pourront trouver des renseignements qui, je le souhaite, leur seront précieux.

Choix de la race | Choix du sexe | Choix de l'élevage | Choix du chiot | Le jour de l'arrivée | La propreté | Le sommeil | La socialisation | L'absenceLa punition | La croissance | La toilette | La marche en laisse | Les vaccins, les vermifuges | Les chaleurs | La confirmation, les expositions | L'alimentation |

• L'alimentation

Deux choix se présentent à vous : l’alimentation traditionnelle (viande et légumes) et l’alimentation industrielle.

    - L’alimentation ménagère est certes idéale à condition d’équilibrer correctement la ration par rapport aux besoins de votre chien et non par rapport à vos goûts culinaires. Désavantage : elle est onéreuse. Il n’est pas question de donner des restes de table ou des déchets donnés par le boucher. Il est fastidieux le soir, après une journée de travail, le ménage, les enfants, les courses et la cuisine pour toute la famille, de faire un repas équilibré pour votre toutou ; cela peut devenir une corvée.

    - L’alimentation industrielle : le marché étant porteur, les grandes marques d’aliments ont fait d’énormes progrès quant à la qualité de leurs croquettes ; pour chaque race, pour chaque âge, il existe une gamme adaptée. C’est pour cela que je vous conseille cette façon de nourrir votre chien. Par contre, il y a croquettes et croquettes : si extérieurement elles se ressemblent toutes, les matières premières utilisées sont primordiales. Choisissez toujours un haut de gamme. Ne pensez pas faire des économies en achetant des croquettes à bas prix dans un supermarché : la quantité journalière serait augmentée, vous risquez de rencontrer des problèmes de poids et de croissance, les frais vétérinaires seront bien supérieurs à l’économie du départ. En choisissant la qualité, vous êtes sûrs de faire au mieux pour votre compagnon.

L'alimentation du chiot

Ne suralimentez pas votre bébé pendant le croissance : s’il doit être grand et costaud, il le sera bien assez tôt, le squelette doit d’abord se construire pour supporter la masse, sinon vous risquez des problèmes au niveau des aplombs de votre chien et même de dysplasie.
Le nombre de repas :
  • de 2 à 6 mois : 3 repas
  • de 6 à 12 mois : 2 repas
  • après 1 an : 1 ou 2 repas
Ne laissez pas la gamelle en permanence à votre chiot : il picorera toute la journée, sans avoir faim aux repas, tout comme un enfant qui a le droit de grignoter avant les repas. Ne changez pas son alimentation : je vous ai donné, le jour du départ, les croquettes avec lesquelles il a été élevé ; tout changement peut entraîner des diarrhées.
Lors de l’arrivée chez vous, il se peut que votre bébé fasse la grève de la faim. Je dirais que c’est normal : il y a le stress du départ et surtout il n’y a plus la compétition entre ses frères et sœurs. Ne vous affolez pas, ne commencez pas à dire « il n’aime pas ces croquettes » ; je vous le confirme, il les mangeait goulûment à l’élevage et n’a connu que celles-là ; il serait mort s’il n’avait pas mangé. Soyez patients, un chiot en bonne santé ne se laissera jamais mourir de faim. Agissez de la sorte : posez sa gamelle, continuez vos occupations sans le regarder ; s’il n’y touche pas, enlevez-là sans lui montrer votre inquiétude, sinon il comprendra vite que c’est une bonne façon de se faire cajoler. Ne représentez la gamelle qu’au repas suivant et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il reprenne l’appétit.

Récapitulatif sur les choses à ne pas faire :
    Changer d’aliments.
    Donner des friandises entre les repas (il n’aura plus faim pour les croquettes).
    Donner à manger à la main en disant : « viens mon bébé, maman va te fait manger ».
    Lui laisser en permanence sa gamelle.
    La lui représenter toutes les 5 minutes parce qu’il n’y a pas touché.

Voici une courbe de poids approximative. Pesez votre chiot, montrez-le au vétérinaire pour qu’il vous donne son avis ou, si vous n’êtes pas trop loin, ramenez-le moi.

                                       Poids d'un chiot Bernois en KG par mois
Age en mois
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Minimum
2,5
6
11
15
20
25
30
34
36
37
38
39
Moyenne
3,6
8
14
20
26
32
36
39
41
42
44
45
maximum
4,5
11
17
26
33
38
42
45
47
49
51
52


- Les compléments alimentaires :

Si vous suivez mes conseils alimentaires au niveau de la qualité des croquettes, il est superflu d’ajouter des compléments. Cependant, il se peut que votre bébé pousse trop vite ou de travers. Dans ces cas-là, un petit coup de pouce est parfois bon, mais ne lui administrez rien sans mon avis ou celui de votre vétérinaire.



Alimentation de l’adulte :

1 ou 2 repas ?
Le fait de donner 2 repas diminue la quantité ingérée, ce qui réduit le risque du retournement d’estomac. A mon sens, si le chien reste calme après avoir mangé, il est tout à fait envisageable de ne donner qu’un repas. Certains chiens pouvant avoir même leur gamelle pleine en permanence, ils se régulent tout seuls et mangent à heures régulières.
A éviter après le repas :
  • les promenades
  • les jeux avec les enfants
  • les saillies
  • toutes excitations extérieures

- Perte d’appétit :

Elle peut survenir lors de grosses chaleurs : donnez à manger tard le soir ou tôt le matin.
Votre chien peut également une baisse temporaire de l’appétit s’il ne présente pas d’autres signes ne vous affolez pas, il nous arrive parfois de ne pas avoir faim ..

- Trop goulu :

Il est mauvais pour lui de manger trop vite, il ne mastique pas et digère moins bien. Petite astuce ,vous pouvez lui éparpiller ses croquettes sur le sol, il sera obligé de les attraper une par une et non de les gober. Autre solution, mettre dans sa gamelle de gros galets mélangés à ses croquettes : il devra chercher ses croquettes.

-Les os :

Même jeune, rien ne vaut, pour le plaisir et l’entretien de ses dents, un gros os à pot-au-feu. Il vous laissera ainsi tranquille pendant des heures à le savourer.
Les os de lapin, voire de poulet, sont très dangereux car forment des esquilles qui peuvent lui perforer l’intestin. Les os plats, style omoplate, le sont tout autant, trop friables ils se mangent trop vite et entraînent une occlusion souvent fatale.

Au niveau de la quantité, respectez les taux que je vous ai donnés ou ceux indiqués par le fournisseur. En fonction de l’âge et de l’activité de votre chien, la quantité de sa ration et le type de croquettes devront évolués. Demandez-moi conseil ou rapprochez-vous de votre vétérinaire. Ne laissez jamais l’obésité arriver elle ne peut être qu’un handicap pour la santé et les vieux jours de votre compagnon.

Il est bien entendu que de l’eau fraîche doit être mise à volonté car les chiens ont besoin de beaucoup boire avec un aliment industriel.