LES BOUVIER-BERNOIS DU HARAS DE LA VERGNE

Classé encore en 2016 meilleur élevage Français ,notre élevage remet en jeu ce titre pour la 13 ème année consécutive !!!!...Tous nos reproducteurs sont testés histiocytose et dysplasie hanches et coudes / Venez découvrir nos grands évènements dans la rubrique "NEWS"

Veuillez installer Flash et activer Javascript dans votre navigateur.



La santé

Quelques petits conseils pour vous apprendre à connaître la santé de votre chien, de moins stresser et d’éviter de courir chez le vétérinaire pour rien.
La température d'un chien est normalement de 38 à 38,5°. Il y a fièvre lorsqu'elle est supérieure à 39°. Mais attention au stress car une simple visite chez le vétérinaire peut faire monter la température à 39° .Vous pouvez acheter un thermomètre souple réservé à votre compagnon.
On peut suspecter un état fiévreux si le chien est triste lorsqu’on l’appelle , s’il dort beaucoup, a le regard triste, la truffe chaude et sèche, l'intérieur des oreilles très chaud. Si la température est très élevée, il y a des tremblements et une impression de chaleur se dégage de la fourrure. Une visite chez le vétérinaire s'impose.
La fièvre étant le signe d'un combat infectieux, restez vigilant et ne donnez pas n'importe quoi, vous risqueriez de perturber le diagnostic du vétérinaire !

Les vaccins

Votre chiot a été vacciné à l’élevage à 6 semaines contre la maladie de carré et la parvovirose, il reçoit un vaccin à 8 semaines contre la parvo, la maladie de carré, la leptospirose, l’hépatite et la toux de chenil, un rappel est primordial un mois après cette deuxième injection . Votre compagnon ne sera complètement immunisé que 10 jours après, voilà pourquoi vous devez être très prudent et ne pas exposer votre bébé dans des lieux à risques ( lieux publics, rassemblement canin, animalerie … ).
A trois mois votre chiot peut être vacciné contre la rage , et vous pouvez discuter avec votre vétérinaire de la nécessité de faire la vaccin contre la piroplasmose surtout si vous êtes dans une région à tiques .
Important : un rappel annuel est obligatoire .

Le vermifuge

A l’élevage, votre chiot a été vermifugé très régulièrement , je fais analyser régulièrement les excréments des chiots en laboratoire pour ne rien négliger.
Après son départ de chez moi, vermifugez votre chiot tous les mois jusqu’à 8 mois, puis 2 fois par an durant tout le reste de sa vie ( printemps et automne ).. Voyez avec votre vétérinaire ce qui est le mieux adapté à votre chien.
Les parasites intestinaux peuvent faire des dégâts énormes si vous ne les éliminez pas, diarrhées, mauvais poil, anémies, retard de croissance.
Il est possible en cas de problème de parasitisme de faire analyser les excréments de votre chien, examen peu coûteux qui vous permettra d’identifier les hôtes indésirables et d’adapter avec votre vétérinaire le traitement qui correspond.


Les anti-parasitaires externes.

La chasse au puces, tiques, acariens en tout genre ne doit pas être négligée . Les puces amènent des ténias aux chiens, une fois qu'elles se sont installées, il est très difficile de s’en débarrasser car elles pondent dans l’environnement, et vous avez beau traiter votre chien, il se ré-infeste aussitôt.
Une seule solution , ne les laissez pas arriver en traitant votre chien de façon préventive.
La tique est également un parasite préoccupant car elle transmet la piroplasmose chez le chien et la maladie de Lyme chez l'homme .
Voici les symptômes :
Votre compagnon est très abattu, ses urines sont couleur café, ses muqueuses sont blanches ,la température est très élevée
Surtout, n'attendez pas, courrez chez le vétérinaire même en urgence la nuit. De la rapidité de l'intervention dépendra la vie de votre chien .


Les diarrhées

L'état général du chien doit retenir votre attention, s'il est abattu: rendez vous chez le vétérinaire. Par contre, s'il n'y a pas d'autres symptômes, essayez de trouver la cause .

Les diarrhées peuvent avoir des origines diverses : ingestion de "cochonneries", coup de froid ou de chaud ,excès de nourriture, stress, parasitisme ... Ces diarrhées sont en principe sans gravité et sans conséquence. Tout rentrera en ordre en enlevant la cause et, au besoin, en mettant le chien à la diète pour 24 heures avec un petit pansement intestinal.
Vérifiez la date du dernier vermifuge, surtout pour les chiots, souvent un bon nettoyage interne résout le problème.

De toute façon, si la diarrhée n'a pas disparu au bout de 2 ou 3 jours, n'insistez pas et allez chez le vétérinaire.


Le coup de chaleur

Un chien exposé trop longtemps au soleil, un petit moment d’attente dans une voiture pendant que vous faites vos courses , des jeux trop délirants en plein été, un mâle énervé par une femelle en chaleur en plein été, une saillie effectuée à midi au soleil de juillet : tout ceci peut provoquer un coup de chaleur qui peut être mortel si on n'agit pas très vite.

Le chien se met à haleter de façon bruyante en ouvrant la gueule au maximum pour inspirer le plus d'air possible. Si rien n'est fait, il tombe très vite dans le coma.

Le remède d'urgence est de mouiller le chien avec de l'eau froide par tous les moyens possibles: le rouler dans une flaque d'eau, le jet d'eau, la bassine .....Mouillez en priorité la tête. Une fois bien mouillé, étendez-le dans un endroit frais, mettez des serviettes trempées sur sa tête .Prévenez d’urgence votre vétérinaire.

Si vous partez en vacances par grandes chaleurs, pensez à prendre un atomiseur d'eau et mouillez régulièrement la tête de votre loulou.
En été, faites vos promenades tôt le matin ou tard le soir.


Le retournement d’estomac

Le syndrome dilatation/torsion de l'estomac est une pathologie lourde de conséquences quand elle est prise trop tardivement.
Bien que ce problème ne soit pas spécifique aux Bernois, il est quand même bon d'en parler car nous n'en sommes pas pour autant à l'abri. Trop souvent, les chiens meurent car les maîtres ne connaissent pas les symptômes de cet accident.
Les causes :
La dilatation/torsion d'estomac est justement considérée comme un accident car nous n'en connaissons pas toutes les causes. Quelques-unes semblent favorisantes :
- un thorax profond et étroit,
- une alimentation contenant beaucoup de céréales,
- un seul repas par jour,
- de l'exercice avant ou après les repas,
- un fonctionnement anormal de l'oesophage.
Reconnaître les symptômes :
1. Nausées, effort de vomissement improductif, hyper salivation,
2. Dilatation de la partie antérieure de l'abdomen donnant un effet de tambour à la percussion, en quelques minutes votre chien se transforme en un véritable ballon.
3. Difficultés respiratoires,
4. Etat de choc avec évolution comateuse.
Ces 4 signes apparaissent les uns après les autres. Le 2ème indique que l'estomac se remplit de gaz. Les signes 3 et 4 traduisent l'installation des complications : compression de la cage thoracique, complications vasculaires, neurologiques et cardiaques.
Traitement :
Il faut agir le plus vite possible et se rendre chez son vétérinaire en urgence.
Celui-ci n'a en effet que 1 à 2 heures avant que les dégâts internes ne soient trop importants
Après avoir soigné l'état de choc immédiat, votre praticien vous proposera un repositionnement de l'estomac ainsi que sa fixation pour empêcher un nouvel accident. Quoiqu'il en soit, le pronostic reste réservé. N'en voulez pas à votre vétérinaire s'il n'arrive pas à sauver votre compagnon: la torsion dilatation de l'estomac est une des pires choses en pathologie canine.
Mesures préventives :
- Pas d'exercice et éviter tout stress après un repas.
- Votre chien ne doit pas absorber qu'une quantité raisonnable d’aliment. Un bol alimentaire trop important est très dangereux.
- Eviter que le chien ne gobe sa nourriture à toute vitesse .
- Eviter les changements brusques d'alimentation .
- Donner une alimentation de haute qualité , très digeste.
- Ne pas faire boire une grande quantité d'eau immédiatement après un effort.

Les oreilles

Prenez l’habitude de garder une bonne hygiène dans les oreilles de votre chien, régulièrement un petit coup dans l’oreille avec une lingette humide pour bébé ou de nettoyant spécifique, ne pourra que lui faire du bien . Surtout, n’utilisez pas de coton tige, si votre chien bouge au moment où vous lui lavez les oreilles, vous risquez de lui percer le tympan.


La dysplasie

Bien qu’étant un sujet délicat, il me semblait important d’évoquer ici le cas de la dysplasie chez le Bouvier Bernois. Les signes cliniques varient d'un chien à l'autre : galop en saut de lapin, boiterie postérieure, difficulté à se lever, démarche chaloupée, musculature postérieure atrophiée (le chien a des épaules plus larges que ses hanches). Mais le dépistage ne peut se faire que grâce à une radiographie mais pas à deux mois malheureusement .

La dysplasie de la hanche est une affection qui est la conséquence d’une laxité excessive au niveau de la tête de fémur et de la cavité du bassin . Sachez que ce défaut est à gênes multiples : c'est-à-dire que plusieurs gênes doivent atteindre leur seuil maximum pour que la dysplasie se déclare. Interviennent donc :plusieurs facteurs tels que le potentiel génétique, la vitesse de croissance, la qualité des ligaments, les angulations correctes des pattes, un bon dos, une bonne musculature, l'alimentation, l’exercice physique,.....

Les différents stades (en France) sont :
A : exempt - B : presque normal - C : léger - D : moyen - E : sévère.
• La dysplasie légère ne se verra souvent qu'à la lecture des radios et ne nécessite aucun traitement.
• Les symptômes de la dysplasie moyenne commencent vers 6 ou 7 mois. Le chiot boite souvent après une promenade ou a du mal à se lever après la sieste. Cette dysplasie peut se stabiliser si on entraîne le chiot à un exercice régulier et non fatigant : le but étant de fortifier la musculature au maximum pour qu'elle compense les problèmes d'articulations. Le mieux est le trot lent ou la nage.
• Le dernier stade de dysplasie n'augure rien de bon pour l'avenir du chien : il est prudent de se rapprocher d'un vétérinaire spécialisé qui aidera à gérer la situation pour le meilleur confort du chien.

Depuis que j’élève, je m’efforce de ne travailler qu’avec des lignées contrôlées au niveau de la dysplasie . Malheureusement je ne peux vous promettre que votre chiot sera exempt de dysplasie en grandissant, l’épée est toujours au dessus de notre tête ( même de celle des éleveurs ).
Pour limiter au maximum les risques , respectez les conseils que je vous donne au moment du départ du chiot :

1 : La nourriture : Elle sera de qualité mais pas en sur quantité , votre chiot doit dans un premier temps se faire une bonne charpente qui lui permettra de porter du poids par la suite . Vouloir un sumo ou un petit cochon de lait ne peut que nuire à la santé future de votre chien .Les grandes marques d’aliments ont fait un gros effort sur la qualité de leurs produits , prenez un aliment croissance pour grande race et tout se passera bien.

2 : l’exercice : il doit être le plus réduit possible, votre chiot ne doit pas se fatiguer pendant la croissance, les promenades sont interdites, laissez-le jouer à son rythme autour de la maison ou allez dans un endroit sympa, asseyez-vous et regardez-le s'amuser, il est tout en caoutchouc et si vous lui demandez trop d’effort vous risquez de gros problèmes
Ne pas élever votre chiot sur un sol glissant, ne pas lui faire monter et descendre des escaliers, ne pas le laisser sauter de la voiture ou jouer au kangourou.
Grâce à ces quelques précautions vous allez vraiment diminuer les risques de voir une dysplasie se déclarer ;
Soyez patient et bientôt vous pourrez profiter de votre chien pleinement


Histocytose

Certains bernois meurent trop jeune de cette saleté de cancer, nous essayons d’avancer pour connaître et si possible maîtriser cette maladie sournoise . Au fur et à mesure de l’ évolution de nos connaissances, je ne manquerai pas de compléter ce paragraphe.


Conclusion

Voilà, j’ai fait le tour des problèmes majeurs, ne soyez pas effrayé après la lecture de ces lignes car je fais de mon mieux pour sélectionner des lignées robustes .Si par malheur votre chien a un problème de santé, ne mettez pas mon honnêté en doute, je ne suis pas dans le chiot lorsqu’il part de la maison, si j’avais le moindre doute sur sa santé soyez sûrs qu’il ne quitterai pas l’élevage. .

Je reste à votre disposition pour discuter avec vous si vous avez un souci.